Charles Eames : destin du créateur de la chaise DSW

Charles Eames : destin du créateur de la chaise DSW

Vous avez sûrement déjà dû entendre parler de la chaise Eames DSW, ou alors vous l’avez déjà aperçu quelque part. Il s’agit d’un meuble de grande envergure qui a marqué les années 1950 avec ses formes et les matériaux innovants dont on se sert pour la produire. Le créateur de cette chaise est Charles Eames, un architecte, designer et cinéaste d’origine américaine. Charles Eames est né en 1907 dans l’état du Missouri, la ville de Saint-Louis et est décédé le 21 août 1978. Le principal partenaire de travail était Ray Eames, son épouse. Charles Eames a marqué le 20e siècle en faisant évoluer le design à la production de masse. Charles Eames a commencé les études en 1925 dans le domaine de l’architecture au sein de l’Université Washington dans la ville de Saint-Louis, mais il les arrête 2 ans plus tard. C’est en 1929 qu’il fait la rencontre de deux icônes du design : Ludwig Mies van der Rohe et Le Corbusier.

En 1930, Charles Eames, créateur de la chaise Eames DSW, se lance dans l’aventure de l’entrepreneuriat en lançant son cabinet d’architecte avec Charles Gray, dans la ville de Saint Louis. À la même période, il travaille aussi avec Eliel Saarinen, un architecte. En travaillant avec le fils d’Eliel,  Eero Saarinen, il remporte le premier prix d’un concours de création organisé par le MoMA de New York. Saarinen était célèbre pour adapter son style aux projets qui lui sont confiés. Il a construit des bâtiments aux fonctions et formes très différentes. Eero Saarinen est aussi célèbre pour avoir conçu la chaise Tulipe ainsi que les autres meubles associés. L’éditeur Knoll est en charge de la production de cette chaise depuis 1956.

Le style international peut être défini comme un courant architectural qui a vu le jour dans les années 1920 et s’est épanoui pour réapparaître dans les années 1980 sur toute la planète. Avec ce style, le Mouvement moderne fait son entrée aux États-Unis,  surtout grâce à des artistes comme Philip Johnson à New York et Ludwig van der Rohe à Chicago. On perçoit bien l’influence de la Bauhaus qui a exercé une forte influence dans les arts plastiques. La principale caractéristique de ce style est de bâtir des bâtiments totalement à l’opposé de ce qui se fait habituellement. Les architectes adeptes de cet art préfèrent les grands volumes avec des surfaces lisses et des ornementations. La chaise Eames DSW reste l’une des chaises les plus intéressantes de toute la collection des chaises en plastique du couple Eames.

Le succès de la chaise Barcelona

Le succès de la chaise Barcelona

L’Exposition universelle de 1929 est un événement qui a marqué des générations et qui continue encore de le faire. Cette dernière s’est tenue en Espagne et a vu passer des têtes couronnées et les représentants de nombreux gouvernements européens. Pour cet événement, le gouvernement allemand a sollicité les services de l’architecte allemand Ludwig Mies Van Der Rohe afin qu’il conçoive le pavillon allemand. L’architecte a proposé un bâtiment aux allures futuristes, fait de verre et de quatre types de marbre. Suite à cela il a ressenti le besoin de meubler le pavillon  lui-même, tout cela en partenariat avec Lilly Reich. Le résultat est la chaise Barcelona, dont la principale inspiration lui est venue des chaises pliables des pharaons. Il voulait créer une chaise à la dimension de l’événement, un meuble élégant, majestueux et surtout couteux.  Le pavillon allemand connait un succès retentissant, ainsi que la chaise de Ludwig. La commercialisation se fait immédiatement, sauf que la production du meuble s’arrête pour reprendre quelques années plus tard.

Lorsque Ludwig Mies Van Der Rohe reprend le design de la chaise Barcelona, il remplace le métal de base par de l’acier inoxydable qui est devenu plus commun et facilite la reproduction de la chaise. L’objectif de Ludwig était de proposer un meuble facile à reproduire en masse ce qui est paradoxal si on considère le prix auquel ce meuble est vendu. Une chaise Barcelona peut être vendue entre 600 euros et 3 000 euros. Il est important de rappeler que ce meuble est devenu une icône, un symbole même avec les années. De nos jours la chaise a été déclinée en plusieurs versions : des sofas, des tabourets, etc. Des meubles qui n’ont pas forcément été dessinés par Ludwig, mais qui sont dans la même cohérence que la chaise d’origine, surtout au niveau de la forme des pieds en X, son dossier carré. Les tons dans lesquels on retrouve généralement ces meubles sont le noir et le crème. L’achat sur internet est la meilleure méthode d’achat.

Seule la compagnie Knoll est capable de produire les chaises Barcelona selon les modèles exacts de Ludwig Mies Van Der Rohe. En effet, la société Knoll a acquis les droits de production exclusive en 1953. Toutes les chaises produites par cette entreprise portent le logo de Knoll Studio, ainsi que la signature de Mies, les deux étant situés sur le cadre. Voilà des éléments qui prouvent l’authenticité des meubles vendus et éviter d’acquérir des imitations. Le Muséum d’Art Moderne en Allemagne ayant hérité des dessins originaux de Mies, ils reçoivent des royalties à chaque fois qu’une création de ce dernier est fabriquée. Les acheteurs participent donc d’une certaine manière au financement de l’art. Très peu de magasins commercialisent la chaise Barcelona parce qu’elle est chère et les acquéreurs préfèrent choisir eux-mêmes les couleurs de leurs meubles. Le plus facile est d’effectuer son achat sur internet.